Des marques 100% éco-responsables

Couche lavable sur le popotin et… En avant jeunesse !

bébé avec couche lavable bio

Jusqu’à ce qu’il vous réclame le pot – et que vous leviez les bras au ciel en criant victoire – c’est en couche-culotte que votre bambin passera le plus clair de son temps. De ses premiers mois à ses trois ans, de savants calculs estiment sa consommation de couches s’élevant à… plus de 4000 ! Ça représente un paquet de sauts au supermarché, parce qu’« oh mon dieu, le paquet est terminé ». Et tout autant de poubelles, qui se remplissent plus vite que leur ombre. Vous commencez à avoir le front qui perle ? Épongez-vous donc avec la couche lavable bio que l’on vous tend. Oui, allez-y, c’est une couche réutilisable…

Il nous suffira de la passer en machine et hop, elle redeviendra la propriété de bébé. On est désolée, on n’avait rien d’autre sous la main… Mais maintenant que votre coup de chaud est passé, laissez-nous vous vanter les louanges de cet indispensable de la puériculture. Pour absorber les fluides et garder les fesses de Basile, Inès, Erwan et Camille bien au sec, les couches traditionnelles utilisent certains agents chimiques dans leur composition. À faible dose, ils ne sont pas dangereux pour l’organisme. Toutefois, ils peuvent tout de même se révéler irritants pour la peau sensible des nouveau-nés. Une couche lavable est entièrement composée de tissus. Souvent, du coton bio. Une matière douce qui respecte la sensibilité de la peau.

La couche est pleine !

En tissus pour éviter les rougeurs, ok. Mais le but d’une couche réutilisable est aussi d’être absorbante nous direz-vous. Et avec un slip en coton sur les fesses, vous voyez déjà arriver le fameux accident « pipi dans la culotte ». On vous explique. La couche lavable bio est composée de plusieurs pièces :

  1. La couche. Cousue dans une matière absorbante, c’est la partie principale du change.
  2. La culotte de protection. Comme son nom l’indique, elle sert à éviter les fuites.
  3. Une feuille de protection. À déposer au fond de la couche, la feuille sert à récupérer les selles. Biodégradable et en cellulose, il suffit de la jeter à la poubelle.

Avec ces trois systèmes barrières, nos chères têtes blondes peuvent gambader l’esprit tranquille !

Des couches en héritage !

L’intérêt d’une couche lavable est son utilisation quasi illimitée ! Avec plusieurs tailles adaptées à la croissance à de vos enfants, elles les accompagnent à chaque étape de leur développement. Plus fort encore, pour les familles nombreuses, elles peuvent même se léguer de l’aîné au cadet ! Car une couche réutilisable si elle est bien utilisée, peut se conserver pendant de très nombreuses années

Petit mode d’emploi de la couche lavable bio

Au fur et à mesure de leur utilisation dans la semaine, stocker vos couches lavables sales dans un bac à linge dédié. Une fois le bac rempli, glissez vos couches dans un filet puis déposez-le dans votre machine à laver. Il ne vous reste plus qu’à lancer un programme à basse température (40°) pour récupérer vos couches réutilisables, propres comme des sous neufs ! Ah et on oubliait : surtout pas d’adoucissant ! Il risquerait de provoquer des rougeurs sur les fesses du petit être qui fait battre votre cœur.

© Éthique Privée. Tous droits réservés.