Comment limiter le plastique

Le plastique, une matière issue du pétrole que l’on retrouve dans quasiment tous les objets du quotidien. Que ce soit dans les fournitures, l’informatique, les emballages, les objets à usages uniques, les vêtements, la construction ou les jouets, le plastique est omni présent. Seulement, à cause de la quantité de production ainsi que des déchets générés, la planète souffre. Adopter des gestes simples pour limiter le plastique peut contribuer à limiter notre impact sur la planète. Il existe de nombreuses alternatives au plastique, il s’agit juste de trouver celle adapté à la situation.

Comprendre

Il faut savoir (d’après une étude de WWF) qu’un tiers des déchets plastiques produits dans le monde chaque année se retrouve dans la nature. Cette matière est d’autant plus polluante qu’elle met 100 à 1000 ans à se décomposer. Certes le plastique est une solution à beaucoup de situations, c’est ainsi qu’il s’est retrouvé dans nos vies et usages quotidiens, mais c’est d’ici que les problèmes commencent. Cette omniprésence se retrouve mal géré et les déchets s’accumulent jusqu’à être jetés dans la nature. Cette matière de pétrole se retrouve dans les mers, océan, forêt et devient dangereux pour les animaux. Dans la mer, les tortues confident les sacs plastiques avec des tortues et s’étouffent, les oiseux se nourrissent des petits bouts de plastiques collés à leurs aliments mais ne peuvent pas les digérer. Les humains subissent également les conséquences de cette pollution et se retrouvent sur une planète plastique.

En plus de détériorer la planète sur laquelle nous vivons, le plastique a également un impact sur notre santé : la consommation de nos repas dans des récipients en plastique, manger avec des couverts en plastique, s’hydrater avec des bouteilles d’eau nous prédisposent au risque d’ingérer du plastique et donc d’être exposé aux maladies. 

Il est donc important, dans un premier temps, de prendre conscience de la situation et de tout le plastique qui nous entoure afin de pouvoir adapter sa consommation. 

Agir

Nous avons donc dressé une petite liste afin de vous aider dans vos démarches de limitation du plastique.

  • Recyclez les plastiques qui peuvent l’être (étonnant mais vrai, tous les plastiques ne sont pas recyclables). Renseignez-vous, auprès de la ville pour savoir ceux qui le sont. Il suffit ensuite de les jeter dans la poubelle jaune. 
  • Évitez les plastiques non recyclables, et ceux à usage unique qui ne pourront pas avoir de seconde vie. 
  • Ne coulez plus sous les emballages : favorisez la consommation en vrac. De nos jours, de plus en plus de supermarchés ont un rayon vrac. 
  • Réutilisez les bocaux en verre pour y ranger vos aliments en vrac par exemple, ou conserver vos restes. 
  • Buvez de l’eau du robinet : fini les bouteilles d’eau jetées sans cesse, bien pour la planète et pour votre porte-monnaie. Privilégiez les gourdes et les tasses.  
  • Pour les repas à emporter : évitez les couverts en plastique et préférer les Tupperware ou les emballages réutilisables comme le Bee wrap
  • Choisissez des pailles en inox, en verre ou en carton.
  • Réfléchissez avant de jeter. Certains déchets peuvent avoir une seconde vie et être réutilisé. Utilisez votre créativité et faites de l’upcycling par exemple. Faites des vases à partir de bouteille, des mouchoirs à partir de chute de tissus…
  • Adoptez ces gestes simples dans la vie personnelle et professionnelle et les partager autour de vous. 
  • Utilisez des sacs réutilisables pour faire les courses. Certes c’est un coût au premier achat (et encore), mais cet investissement compte sur du long terme, vous faites un geste pour la planète et vous n’avez pas à racheter des sacs plastiques à chaque fois. 
  • Arrêtez les chewing-gums : en plus d’être mauvais pour votre santé, ce bonbon est fait de plastique, vous mâchez littéralement du plastique !
  • Favorisez les emballages en cartons. Pour les briques de jus de fruit par exemple, choisissez l’emballage carton à celui en plastique : ils sont beaucoup plus faciles à recycler. Le mieux est encore de faire son propre jus de fruit 😉
  • Utilisez des allumettes aux lieu des briquets. Les briquets jetables mettent longtemps à se dégrader. Sinon, utilisez des briquets rechargeables.
  • Utilisez des produits lavables tels que les couches lavables, les cotons et lingettes démaquillante. Vous avez juste à les laver pour les réutiliser. 

© Éthique Privée. Tous droits réservés.