Bien choisir ses matières textiles

L’achat de vêtement et accessoires se fait selon plusieurs critères : le prix, la marque, le mode de fabrication, les matières… Concentrons-nous un peu plus sur les matières textiles, savez-vous les reconnaître ? Savez-vous lesquelles privilégier ? Vous vous en doutez, certaines matières textiles sont plus respectueuses de l’environnement et de votre corps. Aujourd’hui, nous vous aidons à savoir comment bien choisir ses matières textiles. 

C’est quoi une matière textile ?

C’est une matière constituée de fils tissés ou tricotés. Ces derniers sont obtenus à partir de fibre d’origine naturelle (comme le lin ou le coton) ou chimique (comme le nylon ou l’acrylique). Les tissus sont ensuite sélectionnés par les marques selon le souhait de création du produit : léger, épais, doux, extensible, isolant, imperméable. Chaque fibre présente donc un avantage qu’il faut prendre en considération lors de votre choix, en suivant l’usage auquel vous destinez votre achat. 

Les tissus sont classés en deux grandes catégories : les fibres naturelles et les fibres chimiques. 

On pourrait alors se dire qu’il faut éviter à tout prix les matières chimiques et choisir les matières naturelles. En réalité, il y a du bien et du moins bien dans les deux catégories. Les fibres naturelles sont biodégradables et pour la plupart recyclable. D’un autre côté, ces matières textiles ont besoin de beaucoup d’eau.

Les matières textiles chimiques se font avec de nombreuses substances chimiques, mais certaines matières d’origine végétale peuvent également avoir un processus de fabrication chimique, vous aurez ci-dessous l’exemple du bambou (fibre naturelle pas très écolo) et du lyocell (fibre chimique écolo). 

Voici un peu plus d’information sur ces fibres afin de vous aider à y voir plus clair 😉

Les fibres naturelles 

Elles sont issues de matières naturelles, d’origine végétale ou animale et représentent environ un tiers des matériaux produits.

Tissu en fibre d’origine végétale 

Ces fibres proviennent de parties de plante ou d’arbres : les fleurs, les graines, les tiges ou les feuilles. 

  • Le lin est une matière délicate et légère, résistante et absorbante. Il est conseillé de le laver à la main avec lessive non agressive car ce textile peu déteindre. Attention, il se froisse et peu rétrécir au lavage. Matière souple et rafraichissante, le lin est respectueux de l’environnement. Porté sous la chaleur, le lin peut réguler l’écart de température avec le corps et éviter les irritations de la peau, on peut alors le retrouver en chemises, robes et pantalon décontractés.
  • Le chanvre est un textile résistant, léger mais plus grossier. On retrouve une matière souple mais plus rigide que le coton, qui deviens plus doux à chaque lavage, qui sèche vite et qui n’irrite pas la peau. Cette matière qui absorbe efficacement l’humidité a également des propriétés antibactériennes. Ce textile absorbe donc mieux les teintures ce qui permet de mettre une quantité réduite de colorant sur les vêtements. 
  • Le bambou : la fibre de bambou est fabriquée à partir de la cellulose provenant de la plante mais passe par des transformations chimiques : on se retrouve donc avec de la viscose de bambou et donc pas de la fibre de bambou naturelle (qui elle est produite dans le respect de l’environnement, qui est très résistante et douce mais rare et très chère).
  • Le coton est souple, absorbant, solide et facile à entretenir. Doux, respirant, bien toléré par les peaux sensibles et confortable, cette matière textile est l’idéale pour un vêtement de tous les jours, on le retrouve alors en T-shirt, chemise, pantalon, jean… En revanche, il se froisse facilement, peut rétrécir au lavage, mais surtout la culture du coton nécessite une grande quantité d’eau et de pesticides, les colorants utilisés sont très agressifs pour la peau et contiennent des métaux lourds. La solution ? choisir des vêtements en coton bio, ou certifiés OEKO-TEX : il garantit aux consommateurs que la fabrication a été respectueuse pour l’environnement et la santé humaine. 

Tissu en fibre d’origine animale 

Proviens des poils d’animaux ou des secrétions d’insectes.

  • La laine est obtenue à la suite de la toison de plusieurs animaux. Le mouton mérinos, le lapin angora, la chèvre cachemire ou angora, le chameau ou le lama alpaga. Très souple et résistante, elle emprisonne l’air ayant donc un pouvoir isolant : on la retrouve alors dans les vêtements chauds (pulls, manteaux.) Elle doit être nettoyé à la main ou en machine avec lavage spécial laine. Elle peut boulocher, rétrécir et le contact direct avec la peau peut entrainer des irritations chez certaines personnes. 
  • La soie est produite par les chenilles d’un papillon. Elles sécrètent des protéines de soie afin de créer leur cocon. Ce dernier est dévidé pour récupérer le filament de soie qui servira à la fabrication de la matière textile. Souple, légère, fine, brillante, absorbante, résistante et isolante, la soir nécessite un entretien spécial délicat et crains la sueur. Considérée comme une fibre haut de gamme, son aspect scintillant se retrouve dans les robes, chemisiers, lingeries, cravates, foulards.

Les fibres chimiques 

Elles représentent les deux tiers restants. Ces matières textiles ont plus de production car elles sont moins couteuses et plus faciles à obtenir que les matières textiles naturelles.  On peut les classer en deux catégories : les fibres artificielles et les fibres synthétiques. 

Tissu en fibre artificielle 

Proviennent d’une transformation chimique de substances naturelles.

  • La viscose est une alternative low cost à la soie.

Tissu en fibre synthétique 

Proviennent de polymère de synthèse obtenus à partir d’hydrocarbures (comme le pétrole).

  • Le polyester est le plus populaire des fibres synthétiques. Il est souple, solide et infroissable, mais n’est ni respirant, ni absorbant.
  • L’acrylique est un substitue à la laine)
  • L’élasthanne
  • Nylon a des propriétés élastiques. On le retrouve dans les vêtements d’extérieurs, sportwear, maillots de bains.
  • Le lycra est léger, résistant, élastique. Il ressemble au nylon et est utilisé pour les vêtements moulants, maillots de bain, vêtements de sport, lingerie.
  • Le lyocell (ou tencel) est considéré comme une fibre chimique écolo. Contradictoire vous nous direz, mais il s’agit une pulpe d’eucalyptus produite en circuit presque fermé. On utilise des solutions recyclables, des matières labellisées et sa production nécessite beaucoup moins d’eau que le coton par exemple. Fabriqué à partir de pulpe de bois et contrairement à la viscose dont la fabrication est faite avec de nombreux produits chimiques, le lyocell est respectueux de l’environnement, résistant, respirant. Avec une bonne capacité d’absorption il n’y a pas de problème d’odeur de transpiration à l’opposé des autres matières synthétiques. Sa douceur est retrouvée dans les vêtements de lingerie et de détente. 

© Éthique Privée. Tous droits réservés.