Tout savoir sur le Made in France

Le Made in France est un terme convoité par les entreprises et les consommateurs et pourtant toujours flou sur certains points pour ces derniers. Ce terme qui ne laisse pas indifférent soulève souvent des interrogations de la part des clients français, et qui pourtant sans avoir de nombreuses connaissances le perçoivent comme un élément différenciant. Heureusement pour vous, nous arrivons pour vous éclairer ! Préparez-vous donc à tout savoir sur le Made in France !  

Qu’est-ce que le « Made in France » / « Fabriqué en France » ?

Les fabricants et distributeurs indiquent sur leurs produits des marquages afin d’attester leur origine française : « Fabriqué en France », « Made in France », « Produit en France » sont les indications qui leurs sont accordées sous certaines conditions, bien évidement. 

Certaines mentions ne garantissent pas un produit 100% français : par exemple il est possible qu’un produit « Fabriqué en France » n’ait pas toutes ses étapes de fabrication réalisées en France, mais tout de même une partie importante. Attention à ne pas se faire avoir ! D’autres marquages peuvent vous induire en erreur à cause de leurs appellations trompeuses : « Conçu en France », « French touch », « Assemblé en France », « Design français », « Conditionné en France », « Recette française » …  Tout comme la présence d’un drapeau français ou d’un hexagone sur l’emballage ne garantit pas une fabrication en France du produit. 

C’est la Direction Générale des Entreprises (DGE) qui a imposé les conditions pour qu’un produit manufacturé (fabriqué, modifié par l’homme à l’aide de matières premières) puisse porter la mention « Fabriqué en France » : 

  • Il doit « tirer une part significative de sa valeur d’une ou plusieurs étapes de la fabrication localisées en France »,
  • Il doit « avoir subi sa dernière transformation substantielle en France ». Vous comprendrez donc qu’un produit « Made in France » / « Fabrique en France » peut finalement être composé de matière première importées. 

Afin de reconnaitre un produit « Made in France » / « Fabriqué en France », il faut d’abord savoir que pour les produits alimentaires non transformés, la mention de l’origine est obligatoire : c’est une exigence de sécurité sanitaire résultant du droit de l’Union Européenne. Pour les produits manufacturés et non-alimentaires en revanche, le marquage est facultatif et c’est l’entreprise qui est libre de décider si elle informe ses clients de l’origine de son produit. Elle peut donc inscrire ou non la mention « Made in France » / « Fabriqué en France » (vous savez maintenait à quoi cela correspond ;)). Si l’entreprise fait le choix d’afficher l’origine du produit elle doit donc respecter des critères donnés établis par le Code des Douanes de l’Union Européenne ; sinon elle risque des sanctions pour pratique commerciale trompeuse.

Attention également à ne pas confondre origine et provenance : la provenance correspond au pays depuis lequel les marchandises ont été expédiées avant leur importation sur le territoire douanier de l’Union Européenne. Ces modalités s’appliquent lorsque les facteurs de production d’un produit proviennent de plusieurs pays. Afin d’établir l’origine non préférentielle d’un produit (celle sur l’étiquette) il faut déterminer le pays où le produit à subit sa dernière transformation substantielle. Par exemple, l’origine d’un vêtement conçu à partir de tissus mexicains pourra être français si toutes les opérations consécutives à la découpe des tissus sont faites en France.

Le Made in France pour vous les consommateurs

Nous savons (enfin d’après un sondage Ifop) que pour la plupart d’entre vous l’étiquette « made in France » a une signification particulière puisqu’elle vous permet d’aider au maintien de l’emploi en France, de soutenir les entreprises du pays, préserver les savoir-faire nationaux, et réaliser un acte utile. Vous seriez même prêts à payer plus cher pour un produit Made in France. C’est pour cela qu’il est important que vous ayez un maximum de connaissances à ce sujet afin de mieux comprendre ce que vous achetez !

Pour une entreprise, la fabrication française ainsi que sa valorisation au travers d’une mention sont vu comme un avantage commercial en France mais aussi à l’international. Les marques qui en ont la possibilité font alors en sorte de s’attribuer ce marquage, notamment en relocalisant leurs usines de fabrication. Ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver entre toutes les mentions qui existent et les démarches à effectuer, même pour les entreprises. C’est donc tout à leur intérêt de faire les choses correctement.  

Tailor at work on sewing machine

Sachez qu’il existe d’autres appellations que le « Made in France » / « Fabriqué en France » pour valoriser la fabrication française ! Il s’agit de mention qui ne sont pas obligatoires, gratuites ou payantes. Tout comme les autres marquages, les marques doivent valider un certain nombre de critères basé sur un cahier des charges, régulièrement contrôlé.

  • Des indications géographiques : Indications Géographiques Protégées (IGP) pour la qualité des produits agricoles, agroalimentaires et viticoles ; Appellation d’origine protégée (AOP) pour identifier un savoir-faire lié à une origine géographique au niveau européen ou Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) en France ; 
  • Des mentions Origine France Garantie qui confirment que la majeure partie du produit provient de France et que 50% du prix de reviens unitaire est acquis en France ;
  • Le label France Terre Textile garanti au minimum 75% des étapes de fabrication ont été réalisées en France. 
  • Le label Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) est une reconnaissance par l’État afin de distinguer les entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence. 

© Éthique Privée. Tous droits réservés.