Crème solaire bio, que choisir ?

En société, un teint hâlé est synonyme de bonne santé. En effet, le bronzage est associé aux vacances et au repos : on « prend le soleil », comme on dit. Les UV permettent à notre corps de synthétiser de la vitamine D, indispensable pour avoir des os solides. Mais voilà, à haute dose, les UV deviennent néfastes pour notre peau. Du vieillissement prématuré jusqu’au mélanome, on vous épargne les détails… L’unique solution pour se protéger l’été, c’est la crème solaire ! On vous explique comment bien la choisir.

Lorsque l’on dit « l’unique » protection contre le soleil, nous entendons par là : si vous souhaitez bronzer sur la plage. Car bien sûr, l’idéal reste encore de ne pas s’exposer directement aux UV. Au XVème siècle, avoir la peau blanche était d’ailleurs un critère de beauté. Cela apportait une indication sur la classe sociale dont on était issue : ne pas être bronzé signifiait qu’on avait le privilège de ne pas travailler dehors. Aujourd’hui encore, ce dictat s’applique dans les pays asiatiques par exemple. En Europe, le bronzage lui, a plutôt la cote. À tel point qu’à la fin des années 70, on a vu fleurir d’étranges cabines dans lequel on pouvait s’allonger, de petites lunettes (ridicules il faut l’avouer…) fixées sur les yeux : les fameux solariums.

Avant une exposition au soleil, on pense à mettre de la crème solaire bio 

Fort heureusement, désormais la dangerosité du soleil n’est plus à prouver. Les cabines à UV ont quasiment toutes disparu et un florilège de crème solaire émerge chaque année. Ce qui les différencie ? D’abord l’indice de protection. Celui-ci est à choisir en fonction d’une combinaison de trois facteurs : votre carnation, la période de l’année et le lieu d’exposition. Seconde différence, leur texture. Le format spray amuse beaucoup les enfants. Un bon point qui les incite à s’en appliquer fréquemment. Le lait solaire lui, est agréable au toucher et pénètre facilement la peau en seulement quelques massages. Les packagings des crèmes solaires varient aussi énormément selon les marques. De manière générale, les flacons contiennent 200 ml de produit. Parfait pour protéger la peau de toute la famille. Il existe aussi des formats voyages, de 50 ml. Pratiques à transporter, ils contiennent la dose idéale pour une saison. Car il est important de souligner qu’une crème solaire a une date de péremption ! Au-delà de six mois, son efficacité diminue voire devient quasiment nulle. 

Quelles différences entre la crème solaire bio et traditionnelle ?

Les crèmes solaires traditionnelles ont sensiblement toutes la même composition : elles font appel à un filtre chimique. En pénétrant l’épiderme supérieur de la peau, la crème solaire forme une barrière qui va absorber les rayons UV. Les crèmes solaires bio elles, utilisent un filtre minéral. La crème reste alors à la surface de la peau et réfléchit les rayons. Deux méthodes aussi efficaces l’une que l’autre. Alors, comment choisir ? L’association de consommateurs, UFC Que Choisir a dressé un comparatif (actualisé) des différentes crèmes solaires en vente dans les grandes surfaces et les pharmacies. Le tableau les classe en fonction des risques plus moins élevés que présentent les ingrédients utilisés pour leur fabrication. Enfin, l’impact sur l’environnement des filtres chimiques n’est malheureusement plus à démontrer : ils sont dramatiques pour les océans. Les filtres minéraux tendent à minimiser le phénomène, mais leur composition volatile implique qu’au contact de l’eau, une partie se détache de notre corps pour finir dans les fonds marins…

Vous l’aurez compris, l’industrie de la cosmétique a encore beaucoup d’efforts à fournir pour obtenir une crème solaire parfaitement inoffensive pour l’environnement. En attendant, on continue quand même à se protéger en essayant de décrypter au maximum les étiquettes pour bannir les ingrédients officiellement reconnus comme néfastes. Et on suit les avancées de très près, à l’ombre d’un parasol.

Sources

https://www.quechoisir.org/comparatif-ingredients-indesirables-n941/liste/produits-solaires-ci5/

© Éthique Privée. Tous droits réservés.