La pratique du sport de façon éthique, c’est possible !

Aaaaah, le sport !! Chacun en a sa propre définition, pour certains c’est un passe temps, pour d’autres un mode de vie, et pour les moins téméraires, c’est tout simplement de la torture moderne. Peu importe comment vous abordez cette pratique, ce qui nous rassemble ici c’est la volonté de bâtir un monde meilleur en changeant nos habitudes. Vous ne le savez peut-être pas mais votre pratique sportive peut avoir un impact très négatif sur l’environnement sans que vous ne vous en rendiez compte. Aujourd’hui on vous dit tout pour que vous puissiez transpirer sereinement tout en réduisant votre empreinte écologique.

Young female runner warming up before running at morning forest trail

Comment votre pratique sportive peut-elle être néfaste pour la planète ?


Lorsque l’on est un sportif passionné par son activité, on est rarement conscient de l’empreinte environnementale qu’engendre notre pratique. Pourtant cette empreinte est bien réelle.
Commençons par l’équipement. Voici quelques exemples :
En natation, la fabrication d’un maillot de bain a un impact sur l’environnement, principalement lié à l’origine des matières premières utilisées. De même, l’entretien des piscines (privées ou publiques) engendre des impacts importants (produits chimiques, consommation d’eau, etc.)
Au tennis, contrairement à ce que l’on pourrait intuitivement penser, est considéré comme le 5e sport le plus polluant selon une étude publiée par Sport&Vie. Avec 14 millions de balles de tennis vendues rien qu’en France chaque année… la quantité de déchets que cela représente est très importante. Surtout quand on sait qu’une balle de tennis met plusieurs milliers d’année à se dégrader dans la nature.
On ne s’en rend pas forcément compte, mais une équipe de foot peut parfois faire plusieurs heures de route pour aller à la rencontre de leurs adversaires, et ça ne s’arrête pas aux sports collectifs.
Un surfeur peut passer des heures au volant de sa voiture avant de trouver le spot idéal. Un skieur évoluera de son côté dans un environnement où les infrastructures créées peuvent mettre en péril la faune et la flore locale. Il y a aussi l’exemple des associations sportives qui font le choix d’imprimer une multitude de papiers nécessaires à la gestion de son club.
Vous le voyez, le sport pollue de 1000 et une façon que ce soit de manière directe ou indirecte. Il existe pourtant de nombreuses solutions pour limiter son impact environnemental, tout en réalisant des économies.

Réduire son impact écologique tout en se faisant plaisir


Nous l’avons vu, le matériel sportif peut être très néfaste pour l’environnement, voici donc quelques conseils pour adopter les bons réflexes au quotidien :
Acheter en seconde main : Il n’est pas toujours nécessaire d’acheter du neuf ! C’est le cas pour les vêtements, et c’est en*

core plus vrai pour les équipements sportifs destinés aux enfants en pleine croissance. Ces derniers deviendront rapidement trop petits pour eux alors autant acheter d’occasion.
Prendre soin de son matériel : un matériel bien entretenu sera nettement plus durable sur le long terme. Conserver votre équipement dans de bonnes conditions vous permettra donc d’en profiter plus longtemps. C’est un excellent moyen d’allier sport et environnement mais aussi de faire des économies ! Et pour ceux qui surfent sur la tendance et qui ont absolument besoin des derniers équipements high-tech, pensez à revendre votre ancien équipement ou à le donner à des asso afin d’éviter de les jeter.
Consommer intelligemment : une bonne hydratation et un apport calorique suffisant sont deux facteurs essentiels dans la pratique du sport. Utiliser une gourde plutôt que des bouteilles en plastique et limiter les barres énergétiques suremballées est un bon début. Pensez également pourquoi pas à privilégier les fruits et les “energy balls” faits maison. C’est certainement meilleur en goût et meilleur pour votre corps.
Acheter local et de saison : dans le même ordre d’idée, pour vos collations, optez pour des ingrédients locaux et de saison. Plus écologique, meilleur au goût et positif pour l’économie de votre région !
Réduire la paperasse : Chaque année, ce sont près de 63Millions de pages imprimées pour les dossiers d’inscription liées à une activité sportive en France et 34 millions de kilomètres sont parcourus par les associations pour déposer les chèques. La société E-Cotiz propose une solution en ligne de gestion des cotisations des associations sportives pour remédier au problème.
Limiter le gaspillage d’eau et d’électricité : au sport comme à la maison, on veille bien sûr à éteindre la lumière lorsqu’on quitte une pièce et à ne pas laisser couler le robinet trop longtemps. Mais bon, ça c’est la base. N’EST-CE PAS ?! 😉

Et les transports dans tout ca ?

On en parlait plus haut également, mais que ce soit pour aller à la rencontre de l’équipe adverse, vous rendre à l’entrainement ou encore aller voir le Tour de France, les trajets en voiture peuvent être nombreux et polluants. Voici quelques idées pour tenter d’y remédier :
Le covoiturage : beaucoup de sports se pratiquent de manière collective, vous n’êtes donc pas le seul à vous déplacer à l’heure de l’entraînement. Le covoiturage, c’est une bonne façon de tisser des liens avec vos coéquipiers et de diminuer votre impact environnemental à chaque séance ! Et pourquoi effectuer vos trajets en équipe en bus. Bonne humeur garantie à l’aller, le retour dépendra de vos performances sur le terrain. :p
S’échauffer en chemin : si votre lieu d’entraînement n’est pas trop loin de chez vous, pourquoi ne pas faire le trajet à pied ou à vélo. Vous aurez déjà fini votre échauffement avant même que l’entrainement n’ait commencé, et ca permettra de réduire les chances de blessure !
Les transports en commun : Un grand classique, mais sans doute la meilleure alternative économique et efficace à la voiture. Mais pensez juste à prendre une douche avant le retour, ou les autres passagers risquent de vous lancer des regards noirs pour vous faire comprendre que votre odeur corporelle peut être dérangeante.

Man taking his bicycle out from the trunk of a car

Vous avez maintenant toutes les clés en mains pour pratiquer votre activité sportive préférée tout en réduisant au maximum votre empreinte écologique. Et pour aller encore plus loin, retrouver tout une gamme de produits éthiques et éco responsables sur notre site dans la catégorie « Sport ».

© Éthique Privée. Tous droits réservés.